Battery used Battery charging

LOW←TECH MAGAZINE

Les vélos cargo remplacent les camions de livraison dans les rues des villes européennes

En ville, un vélo cargo est au moins aussi rapide qu’un fourgon de livraison — et bien plus économique.

Traduit par: Camille Saraiva, Elisa Lorcy

image

Image : un vélo cargo en Allemagne (source : « Ich ersetze ein Auto »).

Les cyclistes chevronnés ont d’autant plus d’emplois disponibles en Europe ces derniers temps. De plus en plus d’entreprises utilisent le vélo cargo, une solution durable, pouvant circuler librement en ville et largement soutenue par les autorités publiques.

Des études montrent qu’au moins un quart des livraisons dans les villes européennes pourrait être effectuées à vélo. En outre, avec des plateformes de distribution spécialisées, des véhicules plus logeables et l’assistance électrique, cette proportion pourrait être encore plus importante.

En ville, un vélo cargo est au moins aussi rapide et bien plus économique d’utilisation qu’un fourgon de livraison ; deux arguments incitant au changement. Les vélos cargo offrent aussi des avantages financiers aux commerçants, artisans et prestataires de service.

À l’heure actuelle, la quasi-totalité des marchandises est transportée en ville par des véhicules motorisés

Le transport de marchandises en zone urbaine est particulièrement inefficace : à l’heure actuelle, les véhicules motorisés (véhicules personnels, fourgons de livraison, ou encore camions) transportent la quasi-totalité des marchandises.

Cependant, ces véhicules lourds transportent souvent des marchandises très légères. La charge moyenne transportée dans les villes européennes se situe autour des 100 kg pour un volume de 1 m3 1. Parmi les 1 900 vans et camions qui entrent quotidiennement dans la ville de Breda aux Pays-Bas, moins de 10 % des livraisons effectuées nécessitent un fourgon ou un camion, et 40 % de ces livraisons sont composées d’un seul carton 2.

Ainsi, une grande partie des marchandises entrant et sortant des villes pourraient être transportées en vélo cargo. Les vélos cargo à deux roues, plus rapides, disposent d’une capacité de charge allant jusqu’à 180 kg tandis que les véhicules à trois ou quatre roues peuvent facilement transporter 250 kg.

Avec un vélo tandem et/ou l’assistance électrique, la capacité de charge peut atteindre une demi-tonne. Un vélo possède une capacité en volume de transport d’au moins 0,25 m3. Les vélos de trois ou quatre roues, plus larges, transportent plus de 1,5 m3.

En journée, les véhicules de livraisons composent la grande partie du trafic routier. Ce dernier atteint souvent les 50 % dans les grandes villes et jusqu’à 90 % dans les très grandes villes comme Londres et Paris 3.

Le « dernier kilomètre » est aujourd’hui considéré comme l’un des acteurs de la chaîne logistique le plus coûteux, polluant et inefficace. Ce constat est dû aux embouteillages qui rendent le cycle de conduite très irrégulier et entraînent une consommation de carburant très élevée ainsi qu’une perte de temps.

Les vélos cargo sont rapides, efficaces, propres et silencieux

Les avantages écologiques et sociaux des vélos cargo par rapport aux fourgonnettes de livraison sont évidents : économies de carburant importantes, réduction de la pollution atmosphérique et sonore, plus d’espace dans une ville plus agréable, et moins d’embouteillages et d’accidents graves.

Mais leurs avantages ne s’arrêtent pas là : ils disposent d’autant d’attraits économiques qu’écologiques et sociaux, bien que cela ne soit pas aussi évident à première vue.

image

Image : CycleLogistics.

Tout d’abord, en ville, les vélos cargo sont aussi voire plus rapides que les fourgons et les camions 4, ils sont en effet moins affectés par les embouteillages et peuvent souvent emprunter des voies plus rapides auxquels les camions et les vans n’ont pas accès (les rues piétonnes, les allées ou encore les pistes cyclables).

Les vélos cargos étant moins touchés par les conditions de trafic variables, leurs temps de trajet sont par conséquent plus fiables. De plus, ils peuvent entrer dans la ville à toute heure, alors que beaucoup de villes européennes ont mis en place une plage horaire très stricte de chargement et de déchargement des fourgons et des camions. Les vélos cargo peuvent généralement trouver facilement une place pour charger ou décharger, s’arrêter devant la bonne porte, voire rentrer dans le bâtiment.

98 % moins cher

D’autre part, les vélos cargo sont bien plus économiques que les vans. Le prix d’achat d’un vélo cargo moyen ne dépasse pas les 3 000 euros, et le plus grand modèle à trois ou quatre roues avec assistance électrique est vendu entre 7 000 et 10 000 euros. Il faut compter au moins 20 000 euros pour un fourgon. Cependant, le coût d’achat de ces modes de transport reste faible comparé à celui nécessaire pour leur utilisation et les frais du personnel.

Le principal atout économique du vélo cargo réside dans son faible coût d’utilisation. Contrairement à une voiture, un van ou un camion, un vélo cargo ne consomme pas de carburant. De plus, les taxes, assurance, l’entreposage et l’amortissement, restent moins coûteux pour les vélos que pour les vans, entraînant des économies conséquentes 5. En combinant tous ces éléments, le vélo cargo peut être jusqu’à 98 % plus économique par kilomètre que les autres alternatives 46.

Un vélo cargo est aussi rapide qu’un fourgon de livraison dans la circulation urbaine et peut généralement transporter autant de marchandises. Remplacer ces fourgons par leur alternative durable ne requiert pas de conducteurs supplémentaires.

Ces économies peuvent se faire sans engendrer de perte d’emplois. Certaines personnes disent même que l’utilisation de vélos cargo créera plus d’emplois — mais ce n’est qu’à moitié vrai. Si les vélos cargo deviennent plus populaires, d’autres emplois disparaîtront, notamment ceux des conducteurs de van et de camions.

Un vélo cargo est aussi rapide qu’un fourgon de livraison dans la circulation urbaine et peut généralement transporter autant de marchandises. Remplacer ces fourgons par leur alternative durable ne requerra pas de conducteurs supplémentaires.Sur les routes plus longues hors des villes, ce serait différent. C’est une bonne nouvelle, puisque cela signifie que le coût de la main-d’œuvre n’augmentera pas. Cependant, les vélos cargo peuvent créer des emplois indirectement (voir ci-après).

L’Europe fait la promotion du vélo cargo

Les autorités européennes reconnaissent le potentiel économique et écologique des vélos cargo. Le projet CycleLogistics, financé par l’Union européenne et mis en place de mai 2011 à avril 2014, vise à réduire l’énergie utilisée dans le transport urbain de marchandises en remplaçant les véhicules motorisés inutiles par des vélos cargos dans les villes européennes.

Ce projet vise à élargir le marché de niche des vélos cargo afin qu’ils soient considérés comme une réelle alternative pour le transport de marchandises en ville. Selon une étude effectuée dans le cadre de ce projet, en ville, les cyclistes pourraient facilement transporter 25 % des marchandises (sur des livraisons allant jusqu’à 250 kg) 12.

CycleLogistics communiquera le potentiel des vélos cargo aux différents groupes cibles, tels que le secteur des transports, les municipalités, les prestataires de services, les commerçants, les artisans et les particuliers.

Afin de motiver les entreprises et les prestataires de services à intégrer les vélos cargo dans leurs activités, le projet prête à l’essai 2 000 vélos cargo aux entreprises et aux services municipaux. Leur utilisation sera documentée et analysée, et les résultats seront publiés dans un rapport de recherche.

image

Photo : CycleLogistics.

CycleLogistics encouragera les municipalités à créer un cadre réglementaire et des lois pour les vélos cargo. Ils testeront et feront un compte-rendu de plusieurs modèles pour les promouvoir auprès des consommateurs, des autorités et des entreprises. Une étude britannique a montré que la perception est probablement le facteur principal freinant l’utilisation des vélos de livraison 5. En effet, la réticence à l’utilisation de ces derniers est due à un manque d’information sur les véhicules et les options actuellement disponibles, plutôt qu’à des points de vues bien ancrés contre l’utilisation de leur énergie.

Des vélos cargo électriques en Allemagne

Le ministère fédéral de l’Environnement allemand a mis en place un projet pilote similaire « Ich ersetze ein Auto » (« Je remplace une voiture »), qui a débuté en juillet 2012 et se poursuivra sur 2 ans. Contrairement au projet européen, Ich ersetze ein Auto ne concerne que les services postaux et utilise des vélos cargo électriques. Pendant deux ans, 40 véhicules répartis dans neuf grandes villes allemandes seront utilisés.

Les vélos cargo peuvent transporter une charge de 100 kg et un volume de 250 litres (soit 0,25 m3). Ces charges peuvent être transportées en vélos cargo classiques, mais, l’assistance électrique a pour objectif d’aider à livrer les marchandises plus rapidement et dans un plus grand périmètre.

À Berlin, on a remarqué que les vélos cargo électriques pouvaient effectuer jusqu’à 85 %

des déplacements automobiles des services postaux.Des études préliminaires de l’Institut allemand de la Recherche pour le Transport ont démontré que les vélos cargo électriques pouvaient effectuer 85 % des déplacements automobiles des services postaux en ville.

Ce constat découle d’une expérience faite à Berlin grâce à une plateforme de distribution supplémentaire en ville pour coordonner la livraison des marchandises (la « Bentobox »). Les résultats du projet allemand seront publiés dans un rapport de recherche détaillant le potentiel économique des vélos cargo, les économies d’énergie et d’émissions ainsi que les améliorations à apporter aux infrastructures et à la législation.

Comme mentionné plus haut, les livraisons en vélos cargo se concentrent sur le « premier kilomètre » et le « dernier kilomètre ». Les marchandises sont transportées en fourgon et en camion jusqu’à une plateforme de distribution (centrale), puis elles sont livrées à leur destination en vélo cargo (ou inversement). Une autre possibilité peut être d’utiliser des fourgons(voire des bateaux ou des tramways cargo) comme plateformes de distribution mobile.

Outspoken Delivery est un coursier britannique tirant parti des vélos cargo pliables et des trains entre Cambridge et Londres pour des livraisons rapides entre les deux villes. L’option du vélo cargo pour le dernier kilomètre fonctionne de pair avec le résultat de l’étude sur les camions électriques de transport de marchandises sur de plus longues distances. Les vélos cargo peuvent évidemment être aidés par des véhicules légers tout électriques en milieu urbain, comme le Cargohopper.

Services postaux

Les services postaux sont un groupe cible logique des vélos cargo. Les projets allemand et européen visent à intégrer les vélos cargo aux entreprises de livraisons utilisant des véhicules motorisés et à celles utilisant des vélos classiques. Les premiers pourront faire des économies et offrir un service plus rapide en remplaçant les fourgons de livraisons par des vélos cargo, tandis que les deuxièmes pourront s’aider des vélos cargo pour élargir leur marché en transportant des charges plus lourdes et/ou plus volumineuses.

image

Image : CycleLogistics.

En outre, les services postaux traditionnels pourront trouver plus facilement des employés, car les conducteurs n’ont pas besoin d’un permis de conduire (spécifique). Les gestionnaires de grands parcs automobiles ont déjà du mal à recruter des conducteurs. De plus, le prix relativement bas des vélos cargo diversifie et agrandit le parc automobile des services postaux. Par conséquent, il est toujours possible de choisir le véhicule le plus rapide et le plus compact.

Les vélos cargo sont déjà utilisés par les services postaux, notamment à Bruxelles, Londres, New York, Berkeley, Zurich, Bâle, Vienne, Graz, Rome, Reggio d’Émilie et Saint-Sébastien.

Ces sociétés sont souvent de petite taille, mais les grandes entreprises de logistique utilisent aussi les vélos cargo. DHL déploie des vélos cargo dans 15 villes néerlandaises. Aujourd’hui, le plus grand service postal utilisant des vélos cargo (électriques) est La Petite Reine, qui livre à Bordeaux, Paris, Lyon et Toulouse.

Le projet européen CycleLogistics propose le développement et l’implémentation d’une opération de livraison en un jour, conjointement avec les grandes entreprises de livraison nationales et internationales. Cette opération se sert des vélos cargo pour la livraison du dernier kilomètre. Coopérer avec les grands services postaux est important, car les retraits et les livraisons régulières sont nécessaires pour que ce modèle dure.

Ces expériences effectuées dans plusieurs villes résulteront, entre autres, en un modèle de gestion formalisé et transférable aux entreprises gérant un service de livraison à vélo basées dans les villes et métropoles européennes.

Grâce au vélo cargo, les prestataires de services peuvent ouvrir leurs commerces avec un investissement bien moins élevé tout en l’opérant à un coût nettement plus bas.

D’autres entreprises commencent à s’intéresser aux avantages du vélo cargo, souvent pour la livraison à domicile chez leurs clients. Ce sont généralement des petits commerces , comme des distributeurs de produits bio, mais, de plus grandes entreprises (par exemple la chaîne FNAC) livrent aussi leurs produits commandés en ligne à vélo cargo dans Barcelone et Madrid. IKEA met à disposition des (gros) vélos cargo pour ses clients dans certaines villes néerlandaises et danoises.

Commerçants et prestataires de service

L’autre cible du projet européen de vélos cargo est les prestataires de services commerciaux, les commerçants et les artisans (notamment les nettoyeurs de vitres, électriciens, bâtisseurs, ramoneurs, serruriers, peintres, réparateurs, menuisiers, jardiniers, plombiers, ferrailleurs, photographes professionnels, musiciens, vendeurs ambulants, magasiniers, etc.).

Certains charpentiers et électriciens de Copenhague, tout comme des laveurs de vitres en Autriche et en Angleterre, utilisent des vélos cargo. Les réparateurs de vélo à domicile qui opèrent depuis plusieurs années dans les grandes villes utilisent souvent des fourgons. Cependant, un service de réparation de vélo mobile qui encombrerait le trafic automobile est illogique, c’est pourquoi des particuliers à Copenhague, Cologne, Berlin et Bruxelles ont poussé l’idée un peu plus loin en utilisant la technologie dont ils font la promotion.

image

Image : CycleLogistics.

Le vélo cargo apporte autant d’avantages économiques aux services postaux qu’aux commerçants, artisans et prestataires de service. Grâce à lui, les prestataires de services peuvent ouvrir leurs commerces avec un investissement bien moins élevé tout en l’opérant à un coût nettement plus bas. Un véhicule motorisé ou même une boutique ne sont plus nécessaires. Ainsi, le vélo cargo peut, indirectement, créer plus d’emplois indépendants.

Les autorités locales sont un autre un groupe cible des vélos cargo. Ces véhicules pourraient être utilisés pour la maintenance des infrastructures urbaines (par exemple les parcs et les routes), pour les réparations, l’assistance aux personnes âgées, la collecte des ordures ou encore le transport de documents officiels. Cela réduirait les coûts des services municipaux et les taxes pourraient donc être utilisées pour d’autres projets (ou réduites).

Tirer des leçons du passé

Les nombreuses utilisations des vélos cargo sont tout sauf nouvelles 7. Pendant la première moitié du 20e siècle, les prestataires de services et les artisans comptaient parmi les principaux utilisateurs de vélos cargo. Presque toutes les professions se servaient des vélos cargos, qui étaient spécialement conçus pour transporter leurs outils. Ces modèles étaient soit disponibles sur le marché, soit autoadaptés.

Les vélos cargo ont aussi joué un rôle important dans la livraison de marchandises, surtout du pain, de la viande, des fruits, des légumes et des produits laitiers. Comme expliqué plus haut, chaque métier utilisait un vélo cargo adapté à son propre travail. Les vélos cargo étaient un net progrès sur les charrettes à chevaux, ânes ou chiens, puisqu’ils étaient plus rapides et moins coûteux d’utilisation.

Pendant la première moitié du 20e siècle, les commerçants et les artisans se servaient de vélos cargo spécialement conçus pour transporter leurs outils de travail.

La livraison de marchandises, comme le pain ou la viande, s’effectuait souvent avec un vélo robuste, solide et équipé de plateformes, caissons et paniers de différentes tailles attachés au cadre, souvent à l’avant. Ces véhicules, pouvant transporter une charge d’environ 75 kg, sont appelés « vélos boulangerie » ou « vélos boucherie ». On peut encore les apercevoir dans les rues néerlandaises et danoises.

À la fin des années 1920, une plus grande version des porte-vélos apparaît au Danemark. Une plateforme porteuse est insérée entre le cycliste et la roue avant, entièrement séparée du guidon et maintenue par une barre de liaison passant sous la plateforme.

image

Image : transportfiets.nl

Cette plateforme était basse pour plus de stabilité et de facilité à charger. Ces modèles, surnommés « long-john », ont une capacité de charge allant jusqu’à 180 kg. Ils étaient (et restent) utilisés pour des livraisons rapides de marchandises plus lourdes et encombrantes. Les vélos cargo à trois roues, communément appelés « bakfiets », avaient une encore meilleure capacité de charge aux dépens de leur vitesse, et étaient principalement utilisés par les artisans offrant leurs services dans différents quartiers.

Utilisation personnelle des vélos cargo

La dernière cible des vélos cargo est les particuliers. Les personnes qui font régulièrement du vélo en ville possèdent aussi une voiture pour transporter des objets plus lourds ou plus grands — qu’il s’agisse des courses, d’un déplacement ou pour une activité de loisir.

Le vélo cargo est une alternative bien plus économique et tout aussi efficace. Cependant, les places de stationnement limitées en centre-ville limitent la possession de vélo cargo personnel. En outre, pour les personnes n’ayant pas les moyens d’acheter une voiture,

un vélo cargo peut encore être un investissement trop élevé. Mais il existe des solutions. Le LastenRad Kollektiv de Vienne (Autriche) loue des vélos cargo aux personnes souhaitant transporter quelque chose de lourd ou encombrant sans se déplacer en voiture. Les intéressés peuvent, s’ils le souhaitent, payer des frais pour entretenir les vélos. Velogistics, un projet inspiré de Lasten Rad Kollektiv, essaye de recréer le même concept à l’échelle européenne en créant une base de données en ligne regroupant les possesseurs de vélos cargo qui souhaitent les louer.

Les vélos cargo fonctionneront-ils partout ?

Le potentiel des vélos cargo reste flou. Actuellement, les études restent très rares — ce qui est assez incroyable, car aucune autre technologie ne semble offrir autant d’atouts pour le transport de marchandises urbain. Néanmoins, le potentiel des vélos cargo dépendra de plusieurs facteurs, les rendant parfois moins adéquats à d’autres endroits.

Toutes les villes dans lesquelles le vélo cargo a plus ou moins fonctionné sont plates. Pédaler un vélo cargo en côte augmente fortement le temps de livraison, et résulte donc en une perte de temps comparé aux alternatives motorisées. L’assistance électrique peut aider, mais il peut exister de meilleures options pour le transport de marchandises urbain dans les régions montagneuses, notamment les téléphériques fonctionnant grâce la gravité et les téléphériques.

D’autre part, les vélos cargo sont particulièrement efficaces dans les villes européennes, car leurs grands centres historiques sont composés de rues étroites et sinueuses. Dans les villes américaines, la vitesse moyenne du trafic routier en ville est généralement plus élevée, parce que les routes sont plus larges, donc l’atout de la vitesse des vélos cargo sera donc beaucoup moins important.

La densité de population affecte aussi l’utilité des vélos cargo, ce qui joue encore en la faveur des villes européennes. On observe que les villes dans lesquelles les vélos cargo sont utilisés avaient déjà une culture du cyclisme assez développée et une infrastructure favorable aux vélos cargo avant même qu’ils soient popularisés. Sans endroit sécurisé et adapté aux vélos cargo, ils ne peuvent pas être utilisés.

Kris De Decker

468.28KB